Sommet de Berlin : les participants s'engagent à respecter l'embargo de l'ONU sur les armes en Libye

Publié le : 19/01/2020 - 19:41Modifié le : 19/01/2020 - 19:41 Tous les participants au sommet de Berlin se sont accordés, dimanche, sur le respect de l'embargo de l'ONU sur les armes en Libye. Ils souhaitent par ailleurs une solution politique...

Sommet de Berlin : les participants s'engagent à respecter l'embargo de l'ONU sur les armes en Libye

Publié le : Modifié le :

Tous les participants au sommet de Berlin se sont accordés, dimanche, sur le respect de l'embargo de l'ONU sur les armes en Libye. Ils souhaitent par ailleurs une solution politique au conflit.

Publicité

Les dirigeants des principaux pays concernés par le conflit en Libye se sont engagés, dimanche 19 janvier, à respecter l'embargo sur les armes décidé en 2011 par les Nations unies, a annoncé Angela Merkel à l'issue d'un sommet à Berlin.

"Nous avons convenu que nous voulons respecter cet embargo sur les armes et que cet embargo sera plus strictement contrôlé qu'auparavant", a déclaré la chancelière allemande à la presse à l'issue de la conférence sur le conflit libyen. "Nous sommes parvenus à des avancées grâce au dialogue avec le maréchal Haftar et le Premier ministre Saraj", a-t-elle aussi précisé.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a par ailleurs annoncé que les puissances étrangères s'étaient engagées à renoncer à une "interférence" dans le conflit dans ce pays. "Tous les participants se sont engagés à renoncer à des interférences dans le conflit armé ou les affaires intérieures de la Libye", a-t-il indiqué.

La Turquie soutient militairement le gouvernement de Fayez al-Sarraj à Tripoli et la Russie, malgré ses dénégations, est soupçonnée d'appuyer l'homme fort de l'Est de la Libye, le maréchal Khalifa Haftar.

Avec AFP

Let's block ads! (Why?)