L'incendie de Natanz a causé des dommages ''importants''

Un incendie qui a éclaté jeudi dans une installation nucléaire iranienne clé a causé "des dégâts importants", a déclaré un porte-parole de l'organisme iranien chargé de l'énergie nucléaire. Il a dit que la cause de l'incendie sur le site d'enrichissement de Natanz avait été déterminée, mais il n'a donné aucun détail. Le porte-parole a ajouté que les machines détruites seraient éventuellement remplacées par des équipements plus avancés. L'incendie a frappé un atelier d'assemblage de centrifugeuses. Certains responsables iraniens ont évoqué un éventuel cyber-sabotage. Des centrifugeuses sont nécessaires pour produire de l'uranium enrichi, qui peut être utilisé pour fabriquer du combustible pour un réacteur mais aussi des armes nucléaires. Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, a déclaré dimanche que les responsables du site ne dévoilent pas la cause de l'incendie de Natanz "pour des raisons de sécurité". L'incident, a-t-il dit, a "causé des dégâts importants, mais n'a fait aucun blessé". D'autres incendies et explosions se sont également produits la semaine dernière en Iran. Lire aussi : L'Iran arrête des personnes à la suite de l'abattage d'un avion ukrainien Iran : ce que nous savons et ce que nous ignorons des manifestations M. Kamalvandi a ajouté: "l'incident pourrait ralentir le développement et la production de centrifugeuses avancées à moyen terme ... L'Iran remplacera le bâtiment endommagé par un plus grand, doté d'équipements plus avancés." Que s'est-il passé jeudi? L'incendie s'est produit dans "l'un des hangars industriels en construction" à Natanz, avait alors déclaré M. Kamalvandi. L'AEOI a ensuite publié une photo montrant un bâtiment partiellement incendié, que les analystes américains ont identifié comme un nouvel atelier d'assemblage de centrifugeuses. L'agence de presse Reuters a cité des responsables iraniens anonymes affirmant qu'ils pensent que l'incendie était le résultat d'une cyber attaque, mais n'ont donné aucune preuve. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui surveille le respect par l'Iran d'un accord nucléaire de 2015 conclu avec les puissances mondiales, a déclaré qu'elle ne prévoyait aucun impact sur ses activités de vérification. Quels autres incidents se sont produits? L'incendie de Natanz survient six jours après une explosion près du complexe militaire de Parchin. Les autorités iraniennes ont déclaré que l'explosion avait été causée par des "fuites de réservoirs de gaz" sur le site, mais les analystes ont indiqué que des photographies satellitaires avaient montré que cela s'était produit dans une usine de production de missiles à proximité. C'est à Parchin, près de Téhéran, que les puissances occidentales soupçonnent que l'Iran a effectué des tests liés aux explosions d'ogives nucléaires il y a plus de dix ans. L'Iran insiste sur le fait que son programme nucléaire est pacifique et nie avoir cherché à développer des armes nucléaires. Dimanche, des responsables iraniens ont affirmé qu'il y avait eu un incendie dans une centrale électrique près de la ville d'Ahvaz, dans le sud-ouest du pays. Ils ont dit que l'incendie avait été éteint et que l'électricité avait été rétablie. Pourquoi le site de Natanz estimportant? Natanz, à environ 250 km au sud de la capitale Téhéran, est la plus grande installation d'enrichissement d'uranium d'Iran. L'accord nucléaire de 2015 a vu l'Iran accepter uniquement de produire de l'uranium faiblement enrichi, qui a une concentration de 3-4% en U-235 et peut être utilisé pour produire du combustible pour les centrales nucléaires. L'uranium de qualité militaire est enrichi à 90% ou plus. L'Iran a également accepté d'installer pas plus de 5060 centrifugeuses parmi les plus anciennes et les moins efficaces à Natanz jusqu'en 2026, et de ne procéder à aucun enrichissement dans son installation souterraine, Fordo, jusqu'en 2031. L'année dernière, l'Iran a commencé à annuler ces engagements en représailles à la décision du président américain Donald Trump d'abandonner l'accord sur le nucléaire et de rétablir des sanctions économiques paralysantes contre le pays. En novembre, l'Iran a déclaré avoir doublé le nombre de centrifugeuses avancées exploitées à Natanz et commencé à injecter de l'hexafluorure d'uranium dans des centrifugeuses à Fordo. Let's block ads! (Why?)

L'incendie de Natanz a causé des dommages ''importants''
Un incendie qui a éclaté jeudi dans une installation nucléaire iranienne clé a causé "des dégâts importants", a déclaré un porte-parole de l'organisme iranien chargé de l'énergie nucléaire. Il a dit que la cause de l'incendie sur le site d'enrichissement de Natanz avait été déterminée, mais il n'a donné aucun détail. Le porte-parole a ajouté que les machines détruites seraient éventuellement remplacées par des équipements plus avancés. L'incendie a frappé un atelier d'assemblage de centrifugeuses. Certains responsables iraniens ont évoqué un éventuel cyber-sabotage. Des centrifugeuses sont nécessaires pour produire de l'uranium enrichi, qui peut être utilisé pour fabriquer du combustible pour un réacteur mais aussi des armes nucléaires. Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, a déclaré dimanche que les responsables du site ne dévoilent pas la cause de l'incendie de Natanz "pour des raisons de sécurité". L'incident, a-t-il dit, a "causé des dégâts importants, mais n'a fait aucun blessé". D'autres incendies et explosions se sont également produits la semaine dernière en Iran. Lire aussi : L'Iran arrête des personnes à la suite de l'abattage d'un avion ukrainien Iran : ce que nous savons et ce que nous ignorons des manifestations M. Kamalvandi a ajouté: "l'incident pourrait ralentir le développement et la production de centrifugeuses avancées à moyen terme ... L'Iran remplacera le bâtiment endommagé par un plus grand, doté d'équipements plus avancés." Que s'est-il passé jeudi? L'incendie s'est produit dans "l'un des hangars industriels en construction" à Natanz, avait alors déclaré M. Kamalvandi. L'AEOI a ensuite publié une photo montrant un bâtiment partiellement incendié, que les analystes américains ont identifié comme un nouvel atelier d'assemblage de centrifugeuses. L'agence de presse Reuters a cité des responsables iraniens anonymes affirmant qu'ils pensent que l'incendie était le résultat d'une cyber attaque, mais n'ont donné aucune preuve. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), qui surveille le respect par l'Iran d'un accord nucléaire de 2015 conclu avec les puissances mondiales, a déclaré qu'elle ne prévoyait aucun impact sur ses activités de vérification. Quels autres incidents se sont produits? L'incendie de Natanz survient six jours après une explosion près du complexe militaire de Parchin. Les autorités iraniennes ont déclaré que l'explosion avait été causée par des "fuites de réservoirs de gaz" sur le site, mais les analystes ont indiqué que des photographies satellitaires avaient montré que cela s'était produit dans une usine de production de missiles à proximité. C'est à Parchin, près de Téhéran, que les puissances occidentales soupçonnent que l'Iran a effectué des tests liés aux explosions d'ogives nucléaires il y a plus de dix ans. L'Iran insiste sur le fait que son programme nucléaire est pacifique et nie avoir cherché à développer des armes nucléaires. Dimanche, des responsables iraniens ont affirmé qu'il y avait eu un incendie dans une centrale électrique près de la ville d'Ahvaz, dans le sud-ouest du pays. Ils ont dit que l'incendie avait été éteint et que l'électricité avait été rétablie. Pourquoi le site de Natanz estimportant? Natanz, à environ 250 km au sud de la capitale Téhéran, est la plus grande installation d'enrichissement d'uranium d'Iran. L'accord nucléaire de 2015 a vu l'Iran accepter uniquement de produire de l'uranium faiblement enrichi, qui a une concentration de 3-4% en U-235 et peut être utilisé pour produire du combustible pour les centrales nucléaires. L'uranium de qualité militaire est enrichi à 90% ou plus. L'Iran a également accepté d'installer pas plus de 5060 centrifugeuses parmi les plus anciennes et les moins efficaces à Natanz jusqu'en 2026, et de ne procéder à aucun enrichissement dans son installation souterraine, Fordo, jusqu'en 2031. L'année dernière, l'Iran a commencé à annuler ces engagements en représailles à la décision du président américain Donald Trump d'abandonner l'accord sur le nucléaire et de rétablir des sanctions économiques paralysantes contre le pays. En novembre, l'Iran a déclaré avoir doublé le nombre de centrifugeuses avancées exploitées à Natanz et commencé à injecter de l'hexafluorure d'uranium dans des centrifugeuses à Fordo. Let's block ads! (Why?)