FIFA 21 : Le gameplay se dessine, rassurant ou inquiétant ?

Preview : FIFA 21 : Le gameplay se dessine, rassurant ou inquiétant ? PC PS4 ONE S'il reste maître en termes de vente depuis belle lurette dans son domaine et sur son terrain français, FIFA est toujours aussi contesté sur son évolution. Le dernier opus nous a laissé sur notre faim, l'esprit ne fait plus l'unanimité et certains modes tournent en rond. L'objectif pourrait paraître clair pour la prochaine itération : rebondir, en premier lieu sur le gameplay. Nos premières impressions au sujet du nerf de la guerre, en plein coeur du rectangle vert. Le trailer de gameplay de FIFA 21 Chargement de la vidéo Conditions d'aperçu Nous avons été invités à découvrir les premiers détails de FIFA 21 par le biais d'une conférence vidéo de présentation. Une grosse partie de cette dernière traitait du gameplay, et le reste abordait les autres contours du titre, qui seront dévoilés plus tard. Ainsi, nous ne parlerons que du gameplay dans cet aperçu, il faudra patienter pour en savoir plus sur les autres modes phares de la licence (FUT, Volta, Carrière, etc.). Nous avons ensuite eu accès à une version preview sur PS4, pas définitive, mais avec plusieurs fonctionnalités abordées ci-dessous concernant le gameplay du 11 vs 11. Après quelques heures sur la version preview PS4 de FIFA 21, essentiellement en partie rapide, nous avons pu constater les nouvelles features au niveau du jeu. Décrites en amont par le lead producer Sam Rivera de façon théorique, ces dernières soufflent le chaud et le froid pour ce premier contact. L'art du placement Créativité, Fluidité, réactivité. Voici les trois piliers sur lesquels repose le gameplay de FIFA 21. Et pour commencer à nous appâter, la nouvelle feature des "dribbles agiles" (Agile Dribbling) a été présentée. Il s'agit d'utiliser la gâchette droite pour faire parler la technique individuelle, le jeu de jambes pour réaliser de petits grigris balle au pied et sur de petits espaces. Nous n'avons pas totalement réussi à maîtriser la chose, réservée exclusivement aux très bons dribbleurs comme Neymar, Mbappé ou Messi, mais bien optimisée cette feature peut être très intéressante à terme, sur Volta ou en 11 vs 11. Concernant le jeu d'attaque, une autre donnée a retenu notre attention : la notion de courses créatives (Creative Runs). Principal outil pour développer des attaques placées sur FIFA, le traditionnel une-deux avec appel en profondeur a été repensé via ces Creative Runs. Alors qu'auparavant le joueur faisant l'appel effectuait une course rectiligne et droite, on peut désormais choisir sa direction. Course au premier poteau, au second, tout droit, appel-contre-appel, cette feature est l'un des vrais plus de cet aperçu, fonctionnel sur la démo que nous avons testée. Car outre le passe et va, on pourra aussi diriger les appels des joueurs autres que celui ayant la possession du ballon, et diriger les appels d'un coéquipier IA à 360° grâce au stick droit. Pour ce qui est du nombre exact des joueurs dirigés autres que celui qui a la possession, EA n'a pas souhaité révéler la chose, mais on devrait à priori en contrôler plus d'un à distance. Toujours en attaque, EA a revu sa copie au niveau de la personnalité des IA que l'on ne contrôle pas. L'attribut "placement offensif" permettra à certains attaquants d'être plus intelligents sur le piège du hors-jeu, et ainsi ralentir leurs courses en profondeur pour s'adapter à la défense adverse. En attaque placée ou face à une défense basse, ces attaquants auront également plus tendance à reculer pour offrir des possibilités de passes en retrait. Côté défense, il faudra se concentrer sur d'autres attributs (defensive awareness) pour voir du neuf, les défenseurs et milieux plus réactifs étant bien plus rigoureux sur le marquage, et voir une distinction entre certains ailiers sérieux et paresseux concernant les efforts défensifs. En bref, des petits ajustements pas réellement ressentis pendant la phase de test, il faudra sans doute un peu plus de temps de jeu et une optimisation pour vraiment ressentir les effets et une différence par rapport à FIFA 20 concernant ce lifting offensif et défensif. À savoir qu'un nouveau mode de difficulté pas encore testé en profondeur par nos soins, le mode compétition (intégré à la difficulté légendaire, on pourra choisir entre le mode normal ou compétition), sera de la partie . La première bande-annonce de FIFA 21 Immobilisme et prises de tête En revanche, si nous avons commencé par le positif, plusieurs points d'interrogation subsistent. Premièrement, ce premier contact ne nous a clairement pas dépaysés dans le rythme ou fond de jeu. Sans connaissance du contexte et des nouvelles features, il est très difficile de deviner si l'on est sur FIFA 20 ou 21. Mises à jour, les passes, les co

FIFA 21 : Le gameplay se dessine, rassurant ou inquiétant ?
Preview : FIFA 21 : Le gameplay se dessine, rassurant ou inquiétant ? PC PS4 ONE S'il reste maître en termes de vente depuis belle lurette dans son domaine et sur son terrain français, FIFA est toujours aussi contesté sur son évolution. Le dernier opus nous a laissé sur notre faim, l'esprit ne fait plus l'unanimité et certains modes tournent en rond. L'objectif pourrait paraître clair pour la prochaine itération : rebondir, en premier lieu sur le gameplay. Nos premières impressions au sujet du nerf de la guerre, en plein coeur du rectangle vert. Le trailer de gameplay de FIFA 21 Chargement de la vidéo Conditions d'aperçu Nous avons été invités à découvrir les premiers détails de FIFA 21 par le biais d'une conférence vidéo de présentation. Une grosse partie de cette dernière traitait du gameplay, et le reste abordait les autres contours du titre, qui seront dévoilés plus tard. Ainsi, nous ne parlerons que du gameplay dans cet aperçu, il faudra patienter pour en savoir plus sur les autres modes phares de la licence (FUT, Volta, Carrière, etc.). Nous avons ensuite eu accès à une version preview sur PS4, pas définitive, mais avec plusieurs fonctionnalités abordées ci-dessous concernant le gameplay du 11 vs 11. Après quelques heures sur la version preview PS4 de FIFA 21, essentiellement en partie rapide, nous avons pu constater les nouvelles features au niveau du jeu. Décrites en amont par le lead producer Sam Rivera de façon théorique, ces dernières soufflent le chaud et le froid pour ce premier contact. L'art du placement Créativité, Fluidité, réactivité. Voici les trois piliers sur lesquels repose le gameplay de FIFA 21. Et pour commencer à nous appâter, la nouvelle feature des "dribbles agiles" (Agile Dribbling) a été présentée. Il s'agit d'utiliser la gâchette droite pour faire parler la technique individuelle, le jeu de jambes pour réaliser de petits grigris balle au pied et sur de petits espaces. Nous n'avons pas totalement réussi à maîtriser la chose, réservée exclusivement aux très bons dribbleurs comme Neymar, Mbappé ou Messi, mais bien optimisée cette feature peut être très intéressante à terme, sur Volta ou en 11 vs 11. Concernant le jeu d'attaque, une autre donnée a retenu notre attention : la notion de courses créatives (Creative Runs). Principal outil pour développer des attaques placées sur FIFA, le traditionnel une-deux avec appel en profondeur a été repensé via ces Creative Runs. Alors qu'auparavant le joueur faisant l'appel effectuait une course rectiligne et droite, on peut désormais choisir sa direction. Course au premier poteau, au second, tout droit, appel-contre-appel, cette feature est l'un des vrais plus de cet aperçu, fonctionnel sur la démo que nous avons testée. Car outre le passe et va, on pourra aussi diriger les appels des joueurs autres que celui ayant la possession du ballon, et diriger les appels d'un coéquipier IA à 360° grâce au stick droit. Pour ce qui est du nombre exact des joueurs dirigés autres que celui qui a la possession, EA n'a pas souhaité révéler la chose, mais on devrait à priori en contrôler plus d'un à distance. Toujours en attaque, EA a revu sa copie au niveau de la personnalité des IA que l'on ne contrôle pas. L'attribut "placement offensif" permettra à certains attaquants d'être plus intelligents sur le piège du hors-jeu, et ainsi ralentir leurs courses en profondeur pour s'adapter à la défense adverse. En attaque placée ou face à une défense basse, ces attaquants auront également plus tendance à reculer pour offrir des possibilités de passes en retrait. Côté défense, il faudra se concentrer sur d'autres attributs (defensive awareness) pour voir du neuf, les défenseurs et milieux plus réactifs étant bien plus rigoureux sur le marquage, et voir une distinction entre certains ailiers sérieux et paresseux concernant les efforts défensifs. En bref, des petits ajustements pas réellement ressentis pendant la phase de test, il faudra sans doute un peu plus de temps de jeu et une optimisation pour vraiment ressentir les effets et une différence par rapport à FIFA 20 concernant ce lifting offensif et défensif. À savoir qu'un nouveau mode de difficulté pas encore testé en profondeur par nos soins, le mode compétition (intégré à la difficulté légendaire, on pourra choisir entre le mode normal ou compétition), sera de la partie . La première bande-annonce de FIFA 21 Immobilisme et prises de tête En revanche, si nous avons commencé par le positif, plusieurs points d'interrogation subsistent. Premièrement, ce premier contact ne nous a clairement pas dépaysés dans le rythme ou fond de jeu. Sans connaissance du contexte et des nouvelles features, il est très difficile de deviner si l'on est sur FIFA 20 ou 21. Mises à jour, les passes, les contrôles désormais plus précises ou réactifs semblent être au final un correctif mineur. Les collisions ont été certes revues, annoncées plus épurées pour accélérer le jeu de manière assumée par EA Sports. Les sauts pour éviter les chutes après les tacles sont censés être plus fréquents, mais nous nous sommes retrouvés plusieurs fois avec l'effet inverse (choc avec le gardien qui coupe le rythme, deux joueurs qui se télescopent et peinent à se relever). D'autres défauts persistent, comme les sorties aériennes des gardiens, souvent hasardeuses. Une autre nouvelle feature étroitement liée au Creative Runs décrite plus haut nous laisse un avis partagé : le verrouillage de joueur (Player Lock). Par la pression des deux sticks (L3+R3), le joueur pourra uniquement contrôler un seul membre de l'équipe et laisser l'IA faire le reste. Outil utile ou toxique ? Tout dépend si cette nouveauté sera appliquée au mode online, mais nous avons eu du mal à saisir la véritable utilité de ce lock en jeu. Décriées l'année précédente, les têtes offensives sur corners, attaques placées ou contre-attaques pourront être paramétrées avec un timing automatique ou non. Un moyen d'avoir un peu plus de buts de la tête que sur FIFA 20, ou cet aspect a été "sacrifié sur l'opus précédent pour explorer un nouveau style de jeu et tenter quelque chose" des mots des développeurs. À voir en septembre si la donne change. À l'inverse, elle ne change pas quand l'on parle des coups de pied arrêtés. La mécanique des penaltys, coups francs et corners est inchangée, avec le même système de cible et disons-le, un gros manque d'intuitivité. Pour finir cet aperçu, notons que Sam Rivera a apporté des précisions sur la présence d'éléments IRL qui pourraient influencer l'expérience de jeu. Le très controversé VAR (Assistance Video à l'arbitrage) ne fera pas son apparition sur FIFA 21, tout comme les huis clos, huis clos partiels ou spectateurs masqués liés au Coronavirus. Des décisions certes loin de la réalité, mais justifiées pour ne pas nuire à l'ambiance générale du titre. Nos impressions Au niveau du gameplay, FIFA 21 ne nous a pas réellement rassuré sur ce premier contact. Il y a certes de bonnes idées sur le papier (Agile Dribbling, Creative Runs, positionnement plus intelligent, têtes assistées...), mais pas assez significatives pour faire franchir un cap à la licence sur le terrain, que ce soit la pelouse ou les surfaces street de Volta. On espère désormais une version finale un cran au-dessus, et que les prochaines nouveautés de contenus vont secouer un peu le cocotier sous peine que FIFA 21 ne devienne qu'une version 1.2 de son prédécesseur. L'avis de Izokay Rédaction jeuxvideo.com 04 août 2020 à 17:16:23 Let's block ads! (Why?)